Commentaires du forum

Certification Coupe-Feu
In Surveillance
psauriol
29 juin 2021
3 raisons pour lesquelles le département de surveillance chez DEC ne certifie jamais la conformité des scellements coupe-feu lors des inspections visuelles pour lesquelles nous sommes mandatés : 1. En ce qui concerne les produits coupe-feu, il existe sur le marché une multitude de produits similaires avec chacun leur application spécifique & qui sont testés en laboratoire selon les requis de la norme ULC-S115. Or, nous ne pouvons garantir avec certitude par des inspections visuelles en chantier que le/les produits appliqués sont conformes en tout point avec ces normes & tests. 2. Les manufacturiers spécifient des profondeurs d’application pour leurs produits. Par exemple, ¾ po de profond pourrait être requis pour assurer la résistance au feu d'une cloison. Cependant, une inspection visuelle ne saurait témoigner si la profondeur d’application est suffisante et conforme. 3. Les manufacturiers spécifient des ouvertures de dimensions maximales pour des tuyaux ou des câbles de diamètres donnés, pour que le scellement coupe-feu soit conforme. Avec une inspection visuelle, nous ne pouvons pas certifier que les ouvertures dans les cloisons coupe-feu ont des dimensions maximales conformes, parce que le scellant couvre l'ouverture et la rend invisible. Pour ces raisons, à la fin des travaux, nous exigeons auprès des sous-traitants responsables de l'installation de scellant coupe-feu, une lettre qui atteste que les scellements ont été fait selon les recommandations du manufacturier.
2
0
Approbation d'équivalence - MCA & MOP
In Surveillance
psauriol
31 mars 2021
Le MCA & le MOP des machines HVAC: En mécanique du bâtiment, plusieurs équipements mécaniques fonctionnent à l'aide d'énergie électrique. Or en surveillance, il est nécessaire de bien comprendre et vérifier certains de ces paramètres électriques afin d'assurer le bon fonctionnement des équipements. Dans les prochains paragraphes, nous nous intéresserons plus particulièrement au MCA & MOP qui sont deux paramètres électriques assurant la sécurité des installations électriques des machines HVAC. Courant minimum admissible du circuit (Minimum circuit ampacity – MCA): Le « MCA » est un paramètre utilisé pour dimensionner de manière sécuritaire le fil d'alimentation électrique des machines. Ce fil forme un circuit qui raccorde la machine à un panneau électrique d'un bâtiment. En dimensionnant correctement le filage, on assure que celui-ci sera en mesure de dissiper correctement la chaleur au passage du courant qui le traversera (pas de surchauffe). La taille du fil d'alimentation doit être conçue pour supporter au moins la valeur d'ampérage indiqué en plan. Le MCA d'un équipement équivalent ne peut donc pas être une valeur inférieure que le MCA demandé dans les plans. Cependant, il est acceptable que la valeur MCA de l'équipement équivalent soit plus haute que le MCA demandé en plan, cela résultera uniquement en un filage plus gros et plus cher. Protection maximum contre les surintensités de courant (Maximum overcurrent protection, MAX.FUSE – MOP/MOCP) Pour protéger les machines et leurs filages, on utilise des disjoncteurs ou fusibles qui sont des dispositifs de protection électrique et thermique permettant de couper l'électricité d'un circuit en cas de surintensité électrique ou de court-circuit. Le chiffre du « MOP » indique l'intensité (ampérage) que peut supporter le disjoncteur ou le fusible d'une machine avant qu'il décroche ou brise. C'est un chiffre calculé et donné par les manufacturiers des machines qui sert à protéger l'équipement ainsi que son filage électrique. Or, en surveillance, l'idée générale est d'assurer que le MOP de la machine équivalente proposé par le sous-traitant soit plus ou moins égal au MOP de la machine affichée en plan. Voici les 3 cas à analyser en surveillance : - Si le MOP de la machine équivalente est beaucoup plus grand que le MOP inscrit en plan il y a un risque que tout soit endommagé : la machine, le filage, le panneau électrique. Il est important de ne pas augmenter la valeur d'ampérage à laquelle le disjoncteur/fusible ouvrira afin de protéger les équipements. C'est une situation à éviter, car elle peut mener à des réparations ou remplacements couteux. - Si le MOP de la machine équivalente est un peu plus grand que le MOP inscrit en plan, il est possible d'appliquer la mention vérifiée au DA, cependant celui-ci doit être accompagné d'un commentaire assignant la responsabilité monétaire des changements électriques nécessaires pour un bon fonctionnement auprès de l'entrepreneur en électricité. Voici le commentaire à inscrire au DA : « Coordonner le changement de raccord avec l’entrepreneur en électricité. Tous frais supplémentaires sera assumé par l’entrepreneur en ventilation, s’il y a lieu. » - Lorsque le MOP d'une machine équivalente est plus petit que le MOP inscrit en plan, il est important faire le commentaire suivant dans le DA : « Coordonner le changement de raccord avec l’entrepreneur en électricité. Tous frais supplémentaires sera assumé par l’entrepreneur en ventilation, s’il y a lieu ». Si cela n'est pas fait, il y a possibilité que le disjoncteur installé en chantier soit celui avec le MOP donné dans nos plans et cela pourrait avoir comme effet de ne pas protéger adéquatement le système équivalent. Exemple : En plan, on remarque que la machine UAC-01 possède un MOP=25 A, cependant le modèle équivalent proposé par le sous-traitant à un MOP de 15A. Si aucun commentaire n'est fait à l'électricien, on se retrouvera dans une situation ou la machine équivalente qui sera installée aura un disjoncteur qui ouvrira uniquement à 25 A lorsque celle-ci aurait dû être protégée par un disjoncteur ouvrant à 15 A.
Content media
2
0
Conception - Sélection ventilateur
In Ventilation
psauriol
16 mars 2021
Rappels en ventilation et compréhension des courbes caractéristiques des ventilateurs et des systèmes. Rappel sur la conception des systèmes de ventilation : (Courbes caractéristiques) : Lorsqu'un concepteur conçoit un système de ventilation, celui-ci doit d'abord utiliser des codes et normes afin de ventiler correctement les espaces d'un bâtiment. L'ASHRAE est un exemple de standard qui est en mesure d'indiquer aux concepteurs les débits à fournirent en fonction des types d'espaces (bureau, cuisine, etc). Cependant, le choix d'un ventilateur ne peut pas seulement reposer sur ces débits. Il faut aussi tenir compte des pertes de charge/pertes de pression qui ont lieu dans les circuits de ventilation. En effet, il faut aussi savoir que l'air qui sillonne dans un réseau de ventilation engendre des pertes de charge qui devront être corrigées par le ventilateur pour que celui-ci puisse fournir le/les débits de conception. Voici les facteurs qui influencent les pertes de charge dans un système : - Les pertes de charge linéaire, les pertes de charge singulière ; - Le type du fini à l’intérieur des conduits (fini lisse=- de perte de charge, fini rugueux=+de perte de charge) ; - La densité de l’air (+dense=+de friction) ; - La vitesse de l’air (+vite=+de friction=+ de perte de charge) ; - L’accumulation de saletés à certains endroits ; - Les variations brusques dans le dimensionnement des gaines ; - Les changements de direction radicaux que l’air devra suivre. Bref, un concepteur qui souhaite alimenter en air les pièces d'un bâtiment doit non seulement se servir de codes, normes, standards afin de définir son/ses débits de conception, mais il doit aussi tenir compte des pertes de charge générées par le système de ventilation pour que le ventilateur puisse atteindre le/les débits de conception requis. Les courbes caractéristiques des ventilateurs et des systèmes : Pour ce qui est des calculs des pertes de pression et de dimensionnement des systèmes de ventilation, ils sont faits par des logiciels et ce sont les manufacturiers qui s'en chargent. Les manufacturiers se chargent aussi de fournirent la/les courbes caractéristiques de chacun de leurs ventilateurs en effectuant une batterie de tests sur ceux-ci. Si on veut bien comprendre les divers éléments présents dans un graphique de courbes caractéristiques, il faut parler d'eux point par point comme suit : - La courbe caractéristique d'un ventilateur indique ses points de fonctionnement (débit, pression) potentiels. (Voir courbe bleue du graphique ci-dessous). - La courbe caractéristique du système nous informe sur l'évolution des pertes de charges en fonction du débit dans le système. (Voir courbe rouge du graphique ci-dessous). - Le point de fonctionnement est le lieu où les deux courbes se croisent. Il indique le comportement (débit, pression) que le ventilateur adoptera en fonction des pertes de charge présentes dans le système étudier. (Voir point jaune du graphique ci-dessous). Exemple typique d'un graphique de courbes caractéristique d'un ventilateur et d'un système : Exemple de mise en situation et d'éléments à surveiller lors de la sélection d'un ventilateur : Ex1 : Voici une courbe caractéristique de ventilateurs acceptables : ce qu'on recherche en général. Ce style de courbe est très apprécié puisqu'advenant un système plus restrictif au chantier (ajout de longueurs droites et/ou de singularités), celle-ci sera en mesure d’accepter un certain nombre d’ajustements sans avoir à changer le ventilateur. Ex2 : Voici une courbe de caractéristique de ventilateur non acceptable. On observe que la position du point de fonctionnement est très dérangeante puisque celui-ci se trouve dans une zone où il existe plusieurs pressions similaires pour plusieurs débits différents. Si on choisit ce ventilateur pour ce système, il sera difficile, voire impossible, de faire le balancement du système au chantier. En conclusion, ce qui nous intéresse réellement c'est surtout la forme de la courbe du ventilateur proche du point de fonctionnement et non uniquement sa forme dans l'ensemble. La courbe de ventilateur de l'exemple #2 aurait pu être une bonne option, mais seulement si la courbe du système avait été moins restrictive afin de permettre au point de fonctionnement d'être dans une zone où les valeurs débit pression sont toutes différentes.
Content media
1
0

psauriol

Plus d'actions